Yves_BOULANGER_-_DSC_6273
2_Seine-et-Ma_RD403_IMG_2063
7_Moselle_Morhange_P1090086
3_Haute-Ma_IMG_6168
1_Haute-Ma_Lafauche_IMG_0012
5_Vosges_RD427_IMG_6573
4_Meurthe-et-Mo_Nancy_IMG_7775
8_Doubs_Besançon_IMG_1113
6_Haute-Sav_Annecy_P1070009_Crédit_Lionel_Staub__visages

Actualités

Nous vous attendons samedi et dimanche 25 et 26 juin 2022 de 10h à midi et de 14h à 17h30 au pied des frênes de l'allée de l'Observatoire artistique de Trampot : Constance Fulda continue son oeuvre de prise d'empreintes des écorces des frênes de la RD 427 entre Trampot et Aillianville. Venez assister à ce travail minutieux et patient, qui révèle à chaque fois des motifs distincts, étonnants. Vous en apprendrez plus sur sa passion pour les arbres, son sujet majeur d'exploration artistique, mais aussi sur sa technique et sur le papier washi qu'elle utilise pour cela.

En avant-première, vous pourrez aussi admirer six empreintes d'une tout autre dimension, réalisées sur des chênes destinés à la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris et exposées dans l'église de Trampot. Le montage de l'exposition a été impressionnant, et l'effet est saisissant.

  DSC05698  DSC05698 DSC05698      DSC05698  DSC05698 DSC05698 DSC05698

 

 

bandeau mail 144x25 2

Constance Fulda, l’artiste qui donne aux arbres une vie éternelle, revient dans l'allée de frênes de l'Observatoire artistique de Trampot (Vosges).

Retenez les dates des samedi 25 & dimanche 26 juin 2022, 10h - 12h & 14h - 17h30.

Exposée en France, en Allemagne, en Inde ou au Japon, Constance Fulda travaille depuis longtemps au contact direct des arbres remarquables, dont elle prend l’empreinte sur de fins papiers japonais pour nous inviter à nous laisser surprendre, à entrer dans leur intimité, et renouveler notre regard. Ce faisant, elle garde une trace pérenne de ces végétaux, quels que soient les aléas auxquels ils pourraient être soumis.

En 2020, elle a commencé sa série d’empreintes des 247 frênes de l’allée de Trampot. Elle est revenue en 2021. Et la voici à nouveau à Trampot pour continuer ce travail au long cours qui révèle d’ores et déjà les singularités de ces arbres.

Dans le même temps, elle exposera six empreintes exceptionnelles à l’église de Trampot : des empreintes révélées après qu’elle a posé en 2021 ses papiers sur les plus beaux chênes - certains avec un tronc de 27 m ! - destinés à reconstruire la charpente de Notre-Dame de Paris. Après Trampot, celles-ci seront exposées à l’Orangerie du Sénat à la fin de l’été.

DSC04596 DSC04596 DSC04596

Mercredi 23 et jeudi 24 mars, l'artiste Ridha Dhib a parcouru l'allée de frênes de notre Observatoire artistique à Trampot (Vosges). Sa contribution est sur la toile: à vous maintenant de donner votre avis et de liker l'avis et les images de Ridha Dhib. C'est ici : contribution de Ridha Dhib à l'Observatoire artistique

Sa boussole pointe vers Mardin, ville turque à la frontière syrienne, où il se rend, à pied, en se faisant tout au long du chemin artisan de la Convention de Genève sur les réfugiés. Nous sommes heureux de lui avoir remis un message de paix et d'amitié, rédigé dans l'allée, et  qu'il remettra à ses hôtes à son arrivée.

Nous avons eu le plaisir d'être suivis par une équipe de Vosges Télévision. Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir le reportage.

Capture 1

Parcours SupperpositionRJeudi 24 mars 2022, nous accompagnerons à 9h du matin l'artiste-performeur-marcheur Ridha Dhib dans l'allée de frênes de l'Observatoire artistique de Trampot (Vosges). Il y tournera une petite vidéo à 360° et prendra des clichés avec boussole en réalité augmentée pointant vers Mardin, à la frontière turco-syrienne. Car cette contribution à l'Observatoire a un goût particulier: elle s'intègre à un autre projet de l'artiste, le projet "Ex-tracés", un périple de 4200 km à rebours de la "route des Balkans" empruntée par les réfugiés Syriens. Au cours de son périple, à chaque étape, il tracera dans la terre d'accueil un passage de la Convention de Genève, d'une brûlante actualité. C'est ce qu'il aura fait la veille dans la commune de Trampot.

Une fois de plus, une allée d'arbres, un lien physique parcouru habituellement par les habitants, les transporteurs, les touristes, participera à une mise en relation symbolique et humaine d'une incroyable universalité.

Rendez-vous à 9h au monument aux morts de Trampot pour accompagner l’artiste sur une partie du chemin.

IMG 4769d

La loi 3Ds (différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification) a été adoptée cette semaine et avec elle des modifications de l’article L350-3 du Code de l’environnement.

En octobre dernier, ALLÉES-AVENUES /allées d'avenir/ avait interpellé Madame Pompili, au côté de 21 autres associations nationales de professionnels et de citoyens spécialistes des arbres, du patrimoine culturel, des jardins, des paysages, de l'environnement.

Malheureusement, nous n'avons pas été entendus sur la nécessité de maintenir la protection de toutes les allées d'arbres : la protection de l'article L350-3 du code de l'environnement ne concernera plus désormais les voies non ouvertes à la circulation publique. C'est là un non-sens du point de vue culturel – historiquement, il y a un vrai continuum entre allées privées et allées publiques – ainsi que du point de vue environnemental -  la biodiversité a besoin d'être préservée partout et les corridors écologiques ne s'arrêtent pas aux portails des propriétés. C'est aussi un contre-sens politique quant à la protection de la propriété privée : si les branches de l'allée dépassent sur le terrain voisin, ceci n'entraîne pas une dévalorisation de son bien et n’en empêche pas l’usage ; par contre, le bien du propriétaire de l’allée est dévalorisé dans le cas où le voisin exige un élagage drastique au droit de sa parcelle en vertu du code civil, ce qui est désormais autorisé dans ce cas.

Urbanistes du Monde a organisé tout une série de visioconférences sur l'arbre et la ville. C'est au tour de notre déléguée générale de venir parler des allées d'arbres jeudi 9 décembre à 19h30 sur Teams.conf urbanistes du monde

L'examen du  projet de loi 3Ds (différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification)  commence à l'Assemblée nationale. L'article 62, quii constitue un recul sur la protection existante des allées d'arbres concentre à lui seul 18% des amendements, tous favorables à une meilleure protection : 32 amendements déposés ou soutenus par 148 députés de 5 groupes ou non inscrits.

Le premier enjeu : réintroduire la protection de TOUTES les allées. Ce serait une grave erreur d'exclure de la protection les allées privées qui ne sont pas ouvertes à la circulation publique ! Des cathédrales végétales privées, qui contribuent de façon majeure à la connectivité des territoires et à la qualité des paysages, seraient du jour au lendemain à nouveau menacées.

Autre enjeu : garantir que les demandes d'autorisation ou les simples déclarations soient justifiées. C'est le volet "Eviter" les dommages de la séquence ERC - Eviter-Réduire-Compenser.

Quant aux compensations, elle doit se faire d’abord dans l’allée, dans un délai raisonnable: comment assurer, sinon, la préservation de la structure ?

Enfin, il faut des sanctions en cas d'infraction, c'est-à-dire si l'on n'effectue pas de déclaration comme prévu, ou que l'on réalise un projet de construction sans autorisation.

Un appel à Madame la ministre

lundi 1 novembre 2021

En juillet, le Sénat a adopté un article de la loi 3Ds qui remet en cause la protection des allées d'arbres. Avec d'autres associations, nous avons interpelé Madame Pompili : la majorité du gouvernement à l'Assemblée nationale doit rétablir la protection des allées privées et introduire des garanties pour que la protection de toutes les allées soIt effective. Ensemble, elles constituent un patrimoine culturel indissociable du rayonnement français, un patrimoine végétal essentiel pour la biodiversité, un patrimoine paysager indispensable au bien-être physique et mental des citoyens.

Lettre Mme Pompili

Ferrieres JSTEIN

Ce 20 octobre est la Journée Européenne des Allées.

En fait, c’est un mois entier consacré aux allées : promenade musicale et contée organisée par le CD de Seine-et-Marne, atelier d’observation de l’association Pelouse & Environnement à Montgeron, séminaire annuel du BUND et de la Direction de l’environnement du Mecklembourg-Poméranie occidentale, balade pédestre à la découverte des allées de Ferrières en Belgique, à l’initiative de l'ASBL Le Genévrier…

Les allées méritent bien ce coup de projecteur!

Pour voir les actions passées :  https://www.flickr.com/photos/europeanavenueday

#JEA2021 #EAD2021

Dernières actus