Couverture_dite_Facebook_1_1600_x_450_px

Tree avenues

 

The French term ‘allée’ is used in many parts of Europe when referring to tree-lined ‘ways of passage’ in parks and gardens, in towns or in the country. In the context of landscapes, ‘avenue’ has the same meaning in English. ‘Avenues’ (or ‘tree avenues’) are thus ‘ways of passage’—paths, streets, and roads, but also canals—lined with rows of regularly spaced trees.

Avenues (in this sense) constitute an important cultural, natural, and landscape heritage in France, Europe, and beyond.

Our objectives

 

To foster knowledge about  the cultural, natural, and landscape heritage that avenues represent  Through information and education, to raise the awareness of the general public and professionals about the values of avenues  To showcase the heritage of tree avenues and associated best practice  To promote the economic activities and jobs avenues create  To protect and renew existing avenues, and to develop new ones  To support initiatives and protagonists helping to preserve tree avenues

Who are we?

 

We are avenue lovers, determined to showcase this valuable heritage and convinced it is an asset for all of us. The board is made up of: Eric Mutschler, chair; Isabelle Kauffmann, secretary; Pierre Courbet, treasurer; Qing Liu ; and Danièle Saget. Chantal Pradines, expert on avenues in France and in Europe, is executive director.

 

The international symposium "The essential beauty of tree avenues" is over.

The presentations (slides and videos) are available online here.

They supported us in 2023:

logo2022 IRIS logoCG11 carre VALHOR SOUT Logo RVBLogo cartouche gris NOREMAT PrintLogo DBInitiatives Q CHALONS 2016 exyd 230810 logo 2200x2200 grey logo Mugnier logo 2022 VIRY FAYAT GROUPE BLEU  

 

 

Performance artistique à Trampot filmée par Thierry Passerat (Vimeo).

Fulda 1  DSC01468 dcrM Fulda 3 Fulda4

Pour le lancement de l'Observatoire artistique, nous avons accueilli l'artiste plasticienne française Constance Fulda. Artiste de renommée internationale, fascinée par les arbres, elle a posé ses papiers japonais - un papier extrêment léger et résistant, qui ne jaunit pas avec le temps - à fleur d’écorce pour capter au plus près l’histoire intime des frênes bordant la RD 427. Le résultat est étonnant : chaque arbre a révélé une véritable constellation, un réseau complexe de "noyaux" et de filaments semblable à un étrange mycélium.

C'est la première fois que Constance Fulda prend ainsi l'empreinte des arbres d'une allée. Habituellement, ce sont des arbres singuliers qui se voieint révélés : arbres de l’Arboretum du domaine royal de Versailles-Chèvreloup, géré par le Muséum national d’Histoire naturelle, immense banian de Thrissur, en Inde, cèdre plurimillénaire de l’île Yakushima, au Japon, etc.

Le public, parmi lequel la conseillère régionale Hélène Colin, la conseillère départementale Dominique Humbert et le maire Didier Maginel, a reçu une empreinte miniature et la copie d'un texte manuscrit inédit offert par le poète Christian Bobin.

Vosges Télévision (ViàVosges) a fait un reportage.

Constance Fulda reviendra poursuivre ses prises d'empreintes jusqu'à ce que chaque arbre ait son "portrait signalétique".

                               Fulda Humbert IM  

 

L'observatoire a pu être lancé grâce au soutien de nos donateurs et mécènes, en particulier:

logo Mugnier

 

Les 15 et 16 juillet 2023, nous accueillerons à nouveau l'artiste Constance Fulda qui poursuivra sa patiente prise d'empreintes, comme les années passées.

 

Elle sera rejointe par José Le Piez, sculpteur et performeur passionné par les arbres. Lui aussi travaille dans un esprit calligraphique, guidé par sa pratique des arts martiaux.  Il a collaboré et exposé avec Ernest Pignon-Ernest, Giuseppe Penone, Bernard Lubat ou Didier Lockwood. Ses œuvres ont été acquises par des collectionneurs et des institutions et sont exposées par exemple au Musée Utopia, en Belgique, au Musée Mona, en Australie au Muséum d’Histoire Naturelle de Rouen-Normandie ou à la Cité des Sciences de Strasbourg.

Sa pratique des arts martiaux l’a conduit à découvrir le procédé acoustique des « Arbrassons », réagissant au glissement d’une main à la surface d’une sculpture, qu'il nous fera découvrir au cours du week-end.

DSC04564   DSC04566 d   Capture 2b

Le 24 mars 2022, nous avons accueili l'artiste franco-tunisien Ridha Dhib dans le cadre de sa performance marchée "Ex-tracés".

Après avoir écrit, la veille, un fragment de la Convention de Genève sur le statut des réfugiés dans la commune de Trampot, il s'est arrêté dans l'allée de frênes. Et voici que l'allée est documentée par une photo et une séquence vidéo avec une boussole en réalité augmentée qui pointe pratiquement dans l'axe vers le terme de sa performance, Mardin, à la frontière turco-syrienne, à 3118 km de là.

Cette oeuvre virtuelle de notre Observatoire ne vivra que si elle est connue et partagée par le plus grand nombre. Alors, vite, donnez votre avis ici.

Les 25 et 26 juin 2022, l'artiste Constance Fulda est revenue compléter les empreintes déjà réalisées Au total, Constance Fulda a ainsi déjà réalisé 113 empreintes, qui représentent à peu près la moitié de l’œuvre finale, et un linéaire de 56,50 m. Six des empreintes réalisées, correspondant à des arbres abattus en 2022, sont dès aujourd’hui le seul vestige tangible de ces frênes.

Parmi le public, on comptait les jeunes sapeurs-pompiers volontaires du secteur, le conseiller départemental Simon Leclerc (Madame Dominique Humbert, conseillère départementale, retenue par ailleurs, était excusée) et le maire Didier Maginel.

A l’occasion de sa performance de 2022, Constance Fulda a mis à disposition, pour l’animation culturelle de la commune de Trampot, six de ses empreintes des chênes destinés à la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris.  Ce fut un « choc émotionnel » nous dit une participante à la vue des longues empreintes (8 m de haut) exposées dans l’église. Nul doute qu'il en sera de même lorsque l'intervention de Constance Fulda pour l’Observatoire sera achevée, puisque l’ensemble fera près de 125 m de long !

DSC05737  DSC05757  DSC05791  DSC05794

                                                                   DSC05697 d1    DSC05924bis    DSC05961

 L'Observatoire a pu être poursuivi grâce au soutien des donateurs et mécènes, et tout particulièrement la fondation IRIS

logo2022 IRIS

 

  Vosges givre IMG 0583 r Vosges été Vosges hiver

Watch the short film by Thierry Passerat

The RD 427 avenue, a 3.3 km long ash tree avenue, is documented at least as of the early 19th century and was replanted in the 1950s. The County road is running through the village of Trampot (Vosges), close to Joan of Arc's birhtplace Domrémy la Pucelle.

 

It is a very special avenue : due to be felled in 2005, it lead to investigating avenue policies in Europe and drafting of a white book about tree avenues (Road infrastructures - Tree avenues in the landscape) that was published by the Council of Europe as part of the work around the European landscape convention. To ensure its preservation, a bill was drafted and a legal protection of tree avenues in general was eventually integrated into the French environmental code in 2016.

The ash tree avenue is under the pressure of Chalara fraxinea, a fungus causing ash dieback. 24 trees were felled in 2019, out of 271. Some others were felled in 2022. But being situated in an open landscape, the trees resist quite well. The preservation of this avenue is interesting to monitor the resistance to ash dieback. It is also important for the rich biodiversity associated with ash trees.

The dynamics of the evolution of the trees and the avenue serves as a background for an artistic landscape observatory: we invite artists to follow this evolution over the years. The artworks produced will eventually showcase the avenue, for the benefit  of the village of Trampot.

In 2020, 2021, 2022, we invited two artists, Constance Fulda and Ridha Dhib. In 2023, French artist José Le Piez will make his contribution, and in 2024, the american photographer Wayne Gudmundson will add his part to the Observatory.

Fulda 1  DSC01468 dcrM Fulda 3 Fulda4 

 

Nous avons poursuivi l’Observatoire artistique à Trampot avec Constance Fulda, à l'occasion des Journées du patrimoine de pays et des moulin, le dernier week-end de juin.

L'Observatoire a été présenté sur France Bleu et un reportage a été réalisé par France 3. Le public est toujours surpris des empreintes réalisées.

 

L'observatoire se poursuit grâce au soutien de nos donateurs et mécènes, en particulier:

logo Mugnier

News

News